L'histoire de la marque

Romain THIRIET étudie l'horlogerie durant quatre ans au Lycée Jean Jaurès à Rennes. Lors de sa deuxième année d'étude d’horlogerie, il découvre le monde de la création horlogère avec son projet développé dans le cadre du Brevet des Métiers d'Art : Les 4 éléments

Avec cette création, Romain obtient plusieurs récompenses, notamment le premier prix régional (Bretagne), puis le deuxième prix national du concours Prix Avenir de l'Institut National des Métiers d'Art.

Le monde de l'horlogerie offre différentes voies possibles. Celle de la création sera définitivement choisie par l’horloger. Il décide de poursuivre sa formation jusqu'au plus haut degré d'enseignement possible lié à l'horlogerie en France : le Diplôme des Métiers d'Arts.

Le centre de formation a proposé aux étudiants une opportunité de travailler en collaboration avec un professionnel, pour la réalisation de la partie "Création" du diplôme. Romain THIRIET saisit cette chance et propose à Thomas PRESCHER, Horloger Indépendant, de l'accompagner pour collaborer avec lui en lien étroit et créer une montre d'exception. 

Aujourd'hui, Romain THIRIET souhaite porter son identité artistique en développant sa marque, contribuant activement au développement de l'horlogerie Française.

IMG_5280.jpg

PRIX & RÉCOMPENSES

2018 - Lauréat 1er Prix Régional Prix Avenir Métiers d'Art - Rennes.

2017 - Lauréat 2ème Prix National Prix Avenir Métiers d'Art - Paris.

2016 - Lauréat 1er Prix Régional Prix Avenir Métiers d'Art - Rennes.

2016 - Premier Prix Concours du Mérite par Jaeger-LeCoultre - Rennes.

EXPOSITION & PRESSE

2018 - Article du Ouest France

2017 - Exposition salon Révélation, Les 4 éléments - Grand Palais, Paris.

2017 - Article de l'académie de Rennes

2016 - Article du Ouest France

 

L'image de marque

Représenter l'Horlogerie française autrement

Un grand nombre de marques d'horlogerie réalise aujourd'hui des montres s'inscrivant dans un contexte de la Haute Horlogerie. La définition n'a été établie qu’en 2016, mais elle indique un sens à donner à ce secteur. L’outil de production, le savoir-faire technique et artistique, son histoire, son réseau de distribution, son service après-vente, sa communication, son image de marque et sa capacité à transmettre le savoir sont des éléments qui permettent de juger d'une entreprise en tant que telle.

Parmi les 64 marques horlogères intégrées au Livre Blanc de la Haute Horlogerie, aucune n'est française.

Préférer la créativité, à la complexité

La Haute Horlogerie est un segment particulier dans le monde mécanique de luxe. Souvent représentée par des complications extravagantes, techniquement surélevées, et ensevelies sous des pierres précieuses.

Il est nécessaire de proposer une montre honnête et travaillée.

L'idée est simple : supprimer l’excédent pour libérer l'âme de la montre. 

« La Haute Horlogerie est l’excellence horlogère, la symbiose de l’art horloger et des arts appliqués » 

Fondation de la Haute Horlogerie

Fabriqué en France

Une vision plus honnête

Les mots ne sont pas anodins dans le monde du marketing : assemblée, conçue, dessinée, développée, .... beaucoup de termes sont employés pour semer le doute sur la provenance des composants d'une montre.

Romain Thiriet met un point d'honneur à mettre en valeur les acteurs d'un projet, permettre une totale transparence sur la provenance des éléments composant la montre.

Une difficulté structurelle

Alors qu'en Suisse, des vallées entières sont composées d'entreprises horlogères pouvant fabriquer tous les composants d'une montre, certaines marques Suisses continuent de collaborer avec des entreprises chinoises afin de réduire le coût de production, sans intervenir sur le prix de vente.

Qu'en est-il en France, territoire qui ne propose qu'une poignée d'entreprises spécialisées, et seulement quelques entreprises dont l'horlogerie est la spécialité ?

Une montre fabriquée en France est possible mais complexe. Les difficultés doivent être intégrées pour accomplir le processus.